cldcultureardecheverteardeche verteardecheardecheardeche verte

Vous êtes ici : Accueil » Les programmes et actions transversales » Le GAL LEADER

Le GAL LEADER


Le GAL est l’instance de gouvernance du programme d’aides LEADER. Il se réunit au moins une fois par an pour suivre le programme, en décider des grandes orientations et l’évaluer.


Ce site n'est plus mis à jour : rendez-vous sur https://leaderardecheverte.wordpress.com/

Le pilotage du programme LEADER par le GAL


photoLe Groupe d’Action Local (GAL)
Le GAL Ardèche Verte compte à ce jour 33 membres qui sont des élus ou des acteurs de la société civile. Il représente bien le territoire, géographiquement et en terme de secteurs d’activité, de types de structures et de répartition hommes/femmes. De plus, la part du secteur privé dans le GAL doit forcément être supérieure à celle du secteur public : plus de la moitié des membres du GAL est issue du secteur privé. Les jeunes sont également représentés.
Le GAL reste ouvert à l’intégration de nouveaux membres.

L’articulation entre le GAL et les autres instances de gouvernance

GAL/ Comité de Programmation LEADER
Tous les membres du GAL font partie du Comité de Programmation LEADER, instance plus restreinte et décisionnelle sur les projets, soit en tant que titulaires soit en tant que suppléant. Le Comité de Programmation se réunit au moins 5 fois par an et valide les projets.

GAL/ Gouvernance CDDRA
La gouvernance LEADER est articulée avec les autres dispositifs portés par le Pays Ardèche Verte, notamment le CDDRA (Contrat de Développement Durable Rhône Alpes). Le Comité de Pilotage CDDRA et le Comité de Programmation LEADER se réunissent en même temps pour garder une cohérence territoriale et faire circuler l’information sur les actions menées sur le territoire. Par ailleurs, les acteurs privés du GAL sont invités aux commissions thématiques CDDRA.

GAL/CLD
Le CLD (Conseil Local de Développement) s’est impliqué dans le GAL et deux membres du CLD font partie du GAL.

Une démarche collective et participative
La constitution du GAL a enthousiasmé les acteurs locaux qui se mobilisent fortement sur le programme LEADER. Chaque réunion comporte un temps formel pour le vote des dossiers et un temps informel pour échanger sur des thématiques et évaluer le programme, afin de dépasser le simple suivi quantitatif du dispositif.